Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Feb

Japon:Histoire/ Ere Nara, Période Heian (2)

Publié par Furansuzen  - Catégories :  #Histoire du Japon

L'ERE NARA (an 710-an 794) OU L'AGE DES VILLES

L'application du "ritsuryo" (système chinois) fut totale, le gouvernement impérial omnipotent. L'influence des Tang se fit sentir de façon plus nette dans les Arts, les techniques et l'écriture. Cette période est considérée comme le premier âge d'or de l'Art japonais. Des maîtres artisans Coréens puis Chinois vinrent enseigner l'orfèvrerie, la charpenterie et l'art du laque. L'architecture surtout connut un bel essor.

Temple Todai, Nara

Intérieur du temple Todai

Daibutsu, Bouddha géant scupté à cette époque

 

L'Empereur transféra la capitale dans une ville appelée Heian-kyô, "Capitale de la Paix et de la Tranquillité" et la rebaptisa Kyôto, "la Capitale". Cette ville allait demeurer la résidence impériale jusqu'en 1868.

 

Pagode au bord de l'eau

Torii

 

LA PERIODE HEIAN (an 794-an 1185)

Le pouvoir central se désagrégea peu à peu : le système chinois ne pouvait correspondre au Japon, pays beaucoup plus petit... Au 9ème siècle les relations avec la Chine s'effilochèrent, cela peut s'expliquer en partie par le déclin de la dynastie Tang.

L'isolement de l'archipel favorisa l'épanouissement d'une culture nationale authentique, longtemps éclipsée par celle de la Chine. Premier signe d'émancipation intellectuelle : l'établissement de deux syllabaires dans le système d'écriture. Bien que relativement complexes, les hiragana (syllabaire purement japonais) et les katakana (syllabaire utilisé pour retranscrire les mots étrangers) présentaient l'avantage d'être d'être adaptés à la structure phonétique japonaise.

 

 

Tanka sur pierre

 

Autre signe d'émancipation intellectuelle, l'explosion de la Littérature nationale. Ainsi naquit un art poétique articulé autour de "tanka", poèmes composés de 36 syllabes.

En peinture, apparut le style Yamato-e.

 

Peinture Yamato-e

 

Le bouddhisme s'enrichit de deux nouvelles branches, le Tendai et le Shingon. Pendant qu'à la cour, on était tout  occupé à l'architecture, la littérature, la peinture, le banditisme devenait monnaie courante et les seigneurs locaux se préoccupaient plus de remplir leurs caisses que de faire régner l'ordre et respecter la loi. C'est alors qu'entre en scène une des plus grandes figures de l'Histoire du Japon : le guerrier à cheval (bushi), futur Samouraï. Je consacrerai un article complet sur les Samouraï prochainement car c'est un de mes sujets favoris.

 

Samouraï, Bushidô

Armure de Samouraï

Commenter cet article

À propos

Shiatsu, Japon, Arts Martiaux, Zen